• Terre Bleue sur facebook
  • Terre Bleue sur twitter
46 photos trempées des plus grands photographes : Luc Choquer, Robert Doisneau, Elliott Erwitt, Jean Gaumy, Carl de Keyzer, Guy Le Querrec, Marie-Paule Nègre, Willy Ronis, Sebastiao Salgado, Martin Parr...<br/><br />
De James Dean à la reine d'Angleterre en passant par Catherine Deneuve... Après les toilettes, le bain ou la douche (expositions Chiottissime ! 2010, Tout baigne ! 2011), tous sous l'eau, de nouveau à la Bastille dès la rentrée avec Ciel il pleut ! le rendez-vous culturel du SIAAP (Syndicat interdépartemental pour l'assainissement de l'agglomération parisienne). <br/><br />
(affiche : Grenouille Leptopelis Vermiculatus de Tanzanie se dorant sous la pluie. Mark Bridger)<br />
Elizabeth II au cours d&rsquo;une garden-party &agrave; Buckingham Palace le 19 juillet 2011.  &copy; Dominic Lipinski / AFP-Getty Images<br /><br />
L&rsquo;&eacute;l&eacute;gance l&eacute;gendaire de la souveraine britannique trouve dans la pluie une occasion de se d&eacute;velopper. La reine Elizabeth dispose de parapluies assortis &agrave; ses tenues. Une couleur, une seule ! La reine a adopt&eacute; cette r&egrave;gle pour &ecirc;tre le plus visible possible. Vous cherchez la reine ? Trouvez le candy. Ultime d&eacute;tail : le plastique transparent. Le parapluie prot&egrave;ge la reine mais n&rsquo;occulte pas son visage.<br /><br />
<br />
&Agrave; fleur de l&rsquo;eau, baignade en mer (2005). &copy; Marie-Paule N&egrave;gre / Signatures<br /><br />
90 % de l&rsquo;eau qui s&rsquo;&eacute;vapore des oc&eacute;ans leur revient sous forme de pluie. La plupart des mol&eacute;cules d&rsquo;eau douce que le soleil arrache &agrave; la mer retombent sans avoir fait le grand voyage. Et il leur faudra attendre en moyenne 2500 ans pour que l&rsquo;&eacute;vaporation leur redonne une chance de monter dans un nuage.<br /><br />
<br />
Courses de chevaux &agrave; Galway en Irlande (1996). &copy; Martin Parr / Magnum Photos<br /><br />
Les courses de Galway en Irlande attirent chaque ann&eacute;e pr&egrave;s de 200 000 visiteurs qui viennent y tenter leur chance. Que regardent-ils, alors ? Sans doute un &eacute;cran g&eacute;ant qui retransmet la course. Les visages d&eacute;vorent litt&eacute;ralement la course, totalement indiff&eacute;rents au coup de flash de Martin Parr et &agrave; la pluie l&eacute;g&egrave;re qui tombe des nuages bas.<br /><br />
<br />
Gene Kelly dans Chantons sous la pluie (1952).<br /><br />
Gene Kelly est tr&egrave;s heureux car il vient d&rsquo;embrasser Debbie Reynolds pour la premi&egrave;re fois. Hollywood faisait pleuvoir des tonnes d&rsquo;eau (m&eacute;lang&eacute;es &agrave; un peu de lait) sur la star des musicals dont le perfectionnisme terrorisait ses partenaires. La chanson Singin&rsquo; in the rain &eacute;tait &agrave; l&rsquo;&eacute;poque un standard qu&rsquo;on avait d&eacute;j&agrave; entendu dans six films. Ce film, aujourd&rsquo;hui mythique, fut s&eacute;lectionn&eacute; pour deux Oscars, mais n&rsquo;en obtint aucun...<br /><br />
<br /><br />
<br />
Touristes dans le m&eacute;tro parisien (2010). &copy; Luc Choquer / Signatures<br /><br />
L&rsquo;orage pousse, l&rsquo;&eacute;t&eacute;, de nombreux touristes dans le m&eacute;tro. Ils sont reconnaissables &agrave; leur bonne humeur. Et ils se distinguent par un signe qui leur permet de se regrouper, comme les mol&eacute;cules d&rsquo;eau,  sans difficult&eacute; : ici un poncho jaune visible &agrave; quelques kilom&egrave;tres.<br /><br />
<br />
Refuge, &oelig;uvre de St&eacute;phane Thidet (2007). &copy; St&eacute;phane Thidet<br /><br />
Il ne s&rsquo;agit pas d&rsquo;une fuite d&rsquo;eau mais d&rsquo;une v&eacute;ritable averse int&eacute;rieure imagin&eacute;e par le jeune artiste St&eacute;phane Thidet. La cabane de 25 m2 et tout son mobilier sont litt&eacute;ralement noy&eacute;s, suscitant chez le spectateur fascination et panique. Sur une &eacute;tag&egrave;re, de vrais livres petit &agrave; petit travaill&eacute;s par la pluie. L&rsquo;artiste les r&eacute;cup&egrave;re et les expose comme des sculptures autonomes : La mort &agrave; Venise de Thomas Mann, Misericordia de Benito Perez Gald&oacute;s, Paludes d&rsquo;Andr&eacute; Gide...<br /><br />
<br />
James Dean dans les rues de New York (1955). &copy; Dennis Stock / Magnum Photos<br /><br />
Un homme sous la pluie &agrave; Times Square, mains dans les poches, t&ecirc;te rentr&eacute;e dans les &eacute;paules. Une couverture de s&eacute;rie noire. L&rsquo;anonymat absolu. L&rsquo;Actor&rsquo;s Studio, l&rsquo;&eacute;cole de com&eacute;diens de Lee Strasberg que tout Hollywood fr&eacute;quentait dans les ann&eacute;es cinquante, est &agrave; quelques m&egrave;tres. Le passant anonyme est James Dean. Il vient de tourner La Fureur de vivre qui en fera une super star mondiale. Dans quelques mois, il ne pourra plus errer librement comme un chien mouill&eacute; sous la pluie. Trop connu.<br /><br />
<br /><br />
<br />
  • © Paola Guigou<br />
  • © Paola Guigou<br />
  • © Paola Guigou<br />
  • © Paola Guigou<br />
  • © Paola Guigou<br />
  • © Paola Guigou<br />
  • © Paola Guigou<br />
  • © Paola Guigou<br />
  • © Paola Guigou<br />
  • © Paola Guigou<br />
  • © Paola Guigou<br />
  • © Paola Guigou<br />
  • © Paola Guigou<br />
  • © Paola Guigou<br />
  • © Paola Guigou<br />
  • © Paola Guigou<br />
  • © Paola Guigou<br />
  • © Paola Guigou<br />
  • © Paola Guigou<br />
  • © Paola Guigou<br />
  • © Paola Guigou<br />
  • © Paola Guigou<br />
  • © Paola Guigou<br />
  • © Paola Guigou<br />
  • © Paola Guigou<br />
  • © Paola Guigou<br />
  • © Paola Guigou<br />
  • © Paola Guigou<br />
  • © Paola Guigou<br />
  • © Paola Guigou<br />
  • © Paola Guigou<br />
  • © Paola Guigou<br />
  • © Paola Guigou<br />
  • © Paola Guigou<br />
  • © Paola Guigou<br />
  • © Paola Guigou<br />
  • © Paola Guigou<br />
  • © Paola Guigou<br />
  • © Paola Guigou<br />